Quelle est la meilleure assurance contre les loyers impayés?

Pour anticiper les retards de paiement ou garantir vos recettes locatives, l’assurance loyers impayés peut s’avérer bénéfique. Mais quelle est la formule idéale à privilégier ? On vous fait le point dans cet article.

Évaluer les différents types d’assurance loyers impayés

Les contrats d’assurance loyers impayés se distinguent par les garanties proposées. Voici les différentes formules couramment établies.

Lire également : Quels sont les avantages d'une assurance habitation ?

Les contrats qui couvrent les frais juridiques

Il est possible que vos locataires manifestent du mécontentement du point de vue des installations sur place. Ils peuvent par exemple émettre des critiques par rapport aux isolations thermiques ou encore aux agencements, et même vous traduire en justice. Dans une telle situation, le contrat d’assurance loyers impayés incluant les frais juridiques pourra vous couvrir et vous permettre de réduire les coûts.

La formule d’assurance loyers impayés couvrant les frais d’expulsion

Dans des situations complexes, une éventuelle expulsion peut se profiler à l’horizon et les frais y afférents sont conséquents. Il serait judicieux d’avoir recours à un contrat d’assurance loyers impayés qui pourra vous aider à verser la somme nécessaire sans vous ruiner.

A lire en complément : Comment se définit le prix d’une assurance prêt immobilier ?

Les contrats pour frais de dédommagement

Ce type d’assurance loyers impayés  est conseillé pour faire face aux éventuelles dégradations laissées par les locataires. Selon la formule choisie, la cotisation mensuelle à verser à l’assureur diffère. Pour faire face aux dommages causés par vos locataires dans les meilleures conditions, il est conseillé de faire attention aux clauses et de miser sur un contrat adapté à vos besoins.

Quel est le meilleur taux d’assurance loyers impayés ?

L’estimation du prix d’assurance loyers impayés tient compte des charges comprises, du loyer de l’habitat à assurer. Le taux d’assurance loyers impayés est en moyenne compris entre 2 et 5 % du loyer annuel. Afin d’obtenir le taux le plus bas, n’hésitez pas à comparer les différentes offres de garantie.

Faire jouer la concurrence est une excellente approche pour négocier un taux moins élevé auprès de votre compagnie d’assurance. Quel que soit le taux proposé par cette dernière, le bailleur demeure gagnant. En cas de souscription au régime réel d’imposition, la déduction du montant des cotisations des revenus fonciers du bailleur est envisageable.

L’assurance loyers impayés reste donc une option bénéfique aux propriétaires même lorsque le taux s’avère élevé. Avez-vous déjà souscrit une assurance loyers impayés ? Il serait opportun de faire régulièrement des comparatifs et devis afin de dénicher les meilleures offres. Il est également possible d’opter pour la négociation de meilleur tarif auprès de votre compagnie d’assurance actuelle.

à voir